"À cette époque, j'étais généralement vêtu d'un kimono de taffetas noir frappé du blason de la famille que portait mon père dans notre province lorsqu'une occasion officielle se présentait et que ma mère avait retaillé à ma mesure, comme vêtement de tous les jours, en m'affirmant que l'étoffe était encore solide".
Vita sexualis (1909), Mori Ôgai



HADAGI 肌着, les sous-vêtements

Il existe de nombreuses variantes selon la saison, le type de kimono et l'occasion: caleçon mi-long ou long, chemisette fermée ou croisée à manches courtes ou longues, simple T-shirt et caleçon ordinaire. Un impératif: le col doit être en V pour que rien ne dépasse une fois le juban et le kimono mis en place..
Stacks Image 27
Stacks Image 29
Stacks Image 31

TABI 足袋

Sorte de chaussons ou chaussettes qui s'adaptent aux différentes sandales: même si récemment la gamme des coloris, des matières et des motifs s'est diversifiée pour satisfaire une clientèle plus jeune, les tabi noirs, bleus et blancs sont les plus courants, les blancs étant surtout réservés aux tenues officielles.
Stacks Image 45
Stacks Image 47
Stacks Image 49

JUBAN 襦袢

C'est un sous-kimono long revêtu par-dessus les sous-vêtements. Il se ferme croisé devant à l'aide d'une ceinture fine et peut être remplacé par un ensemble juban court (han juban) et caleçon mi-long. En été, sous les yukata ou les kimonos légers, on peut s'en passer. Choisir la couleur du faux col en harmonie avec le kimono.
Stacks Image 62
Stacks Image 64

Fermez votre juban de manière à ce que le V du col se situe juste sous la pomme d'Adam.

Stacks Image 73
Un faux col fixé sur le juban apportera une touche colorée et personnalisera votre tenue.
Stacks Image 75
Pour fermer votre juban, une ceinture fine (koshihimo) à nouer ou d'autres variantes plus larges.

KIMONO  着物

Stacks Image 102





Les hommes qui portent un kimono au quotidien sont assez rares (certaines professions, artistes…) car il est plutôt réservé de nos jours aux occasions et événements exceptionnels ou festifs (mariage,
matsuri, sortie...). Les kimonos sont en soie, en laine, en polyester, en lin etc... Les coloris sont sobres, discrets et s'adaptent aux saisons. Leur longueur varie en fonction des goûts de chacun mais il vaut mieux éviter de le porter trop court.
Le choix du
obi et des autres accessoires apportera une touche personnalisée et originale à l'ensemble.

OBI 帯

Stacks Image 120
Stacks Image 128
Stacks Image 130
Le obi est une ceinture étroite qui ferme le kimono et se noue dans le dos. Pour les hommes, le choix est plus restreint: on distingue le kakuobi et le heko-obi qui se porte en été seulement. Les motifs et coloris sont innombrables. Ils sont en soie, en coton, en polyester, en lin ... et s'accordent avec le kimono, l'occasion et la saison. Veillez à ne pas nouer votre obi trop haut (au-dessus de vos hanches), ce qui vous donnera un air enfantin. Mieux vaut que l'avant du obi soit légèrement plus bas (sous le nombril) que la partie nouée dans le dos. Avec une tenue décontractée ou en été avec un yukata, toutes les fantaisies sont permises si vous êtes assez jeune pour vous le permettre !
Stacks Image 139



La manière de nouer un heko-obi est assez libre et peu conventionnelle. Il se porte surtout avec un kimono d'été ou un
yukata. Facile à nouer, pratique et casual. En général, ils sont en soie ou en viscose. La version très colorée pour enfants se porte plutôt lors des matsuri (fêtes saisonnières). Les jeunes Japonaises l'ont semble-t-il adopté depuis peu pour agrémenter leur yukata.

ACCESSOIRES

Stacks Image 159

GETA

socques à semelle de bois plus ou moins précieux et travaillé. Le pied est maintenu par deux lanières. Comme pour toutes les sandales, le pied ne doit pas être placé complètement à l'avant au contraire, le talon doit légèrement dépasser à l'arrière de 2-3 cm (ce ne sont pas des tong !). Avec une tenue informelle, un jean ou en été mais les règles sont un peu floues.

Stacks Image 199

ZÔRI

comme pour toutes les sandales, un accessoire est essentiel: le hanao, c'est à dire les deux lanières qui retiennent le pied. Le choix est vaste en matières, coloris et motifs. Le type de zôri s'adaptent au type de kimono et à l'occasion. Pour une cérémonie officielle, ils seront complètement blancs (semelle et lanières).

Stacks Image 175

SETTA

la forme ressemble beaucoup à celle des zôri mais sur leur semelle extérieure, de petits rivets métalliques fixent le talon mais pas seulement. Ils ont une fonction anti-dérapante et le son qu'ils laissent entendre à la marche est très iki. Les setta sont également plus plats.

Stacks Image 187

HIMO

cordelette qui se fixe de chaque côté du haori pour le fermer. Variantes infinies choisies en fonction du style de l'ensemble et de l'occasion. Impérativement blanche avec une tenue formelle.

Stacks Image 189

SACS

éviter les sacs à dos avec un kimono c'est facile ! Modèles, matières et coloris de pochettes ou de sacs sont infinis…

Stacks Image 193

NESTUKE

c'est un petit objet décoratif qui sert à maintenir des objets usuels (nécessaire à fumer, à écrire, boîte à remèdes) suspendus par des cordelettes sous le obi. Très en vogue pendant les années Edo. Le kimono n'ayant pas de poche, il permet de garder avec soi ces objets du quotidien.