Stacks Image 264

雛人形 [hina ningyô]

Fête célébrée le 3 mars, journée des poupées (hina-ningyô) ou des petites filles.
Autrefois, le 3e jour du 3e mois, à la cour impériale de Heian, il était de coutume d'offrir des poupées aux princesses de la cour afin de les protéger contre les maladies et les mauvais sorts.
La pratique s'est ensuite répandue pour devenir une fête nationale.
Stacks Image 251

川瀬敏郎 [Kawase Toshirô]

Les compositions florales minimalistes à l'esthétique incomparable de Kawase Toshirô (école nage-ire) se laissent admirer et les mots deviennent alors superflus.
Stacks Image 225

冬至 [tôji]

Au moment du solstice d'hiver (tôji), il est de bon augure et donc conseillé de consommer des aliments dont le nom inclut le son , à savoir nankin (なんきん) potimarron, renkon (れんこん) racines de lotus, udon (うどん), nouilles de blé épaisses…
Stacks Image 212

羽織 [haori]

Le haori qui accompagne le kimono par temps froid se porte de l'automne au printemps.
Il se ferme sans croiser les pans avant, laissant voir ainsi les associations harmonieuses de couleurs du obi, du kimono et des autres petits accessoires
Stacks Image 199

着物 [kimono]

La collection de kimonos anciens et contemporains des grands magasins Matsuzakaya s'expose à Paris au musée Guimet du 22 février au 22 mai 2017.
On y va !
Stacks Image 186

風呂敷 [furoshiki]

Ce n'est qu'un simple carré de tissu qui permet de transporter et d'emballer élégamment toutes sortes d'objets.
Les dimensions (de 45cm à 2,8m de côté), la disposition des motifs, les matières, la manière de le nouer, de le tenir et de l'ouvrir lors d'une remise de cadeau, tout est codifié.
Il fait partie du quotidien des Japonais depuis les années Edo mais on en trouve des traces depuis l'antiquité.
Stacks Image 171

柚子 [yuzu]

Le jour du solstice d'hiver, la coutume veut que l'on prenne un bain aux yuzu (un dérivé du citron). Il suffit de les laisser flotter sur l'eau et d'en apprécier le parfum. Il semblerait que ce petit fruit à la peau épaisse et aux nombreux pépins soit efficace contre les rhumes…
C'est aussi un ingrédient essentiel de la cuisine japonaise (jus et zeste).
Stacks Image 158

一生三宅 [issey miyake]

"Ce que j'ai tenté de faire et j'y suis probablement parvenu, c'est de créer des vêtements qui semblent avoir existé depuis très, très longtemps. En réalité, ils n'ont jamais existé.
Je ne crée pas une esthétique à la mode. Je fais du style à partir de la vie, pas du style".

Boutique à Aoyama, hiver 2016-2017.
Stacks Image 145

雪国 [yukiguni]

"Un long tunnel entre les deux régions et voici qu'on était au pays de neige".
Premier roman de Kawabata Yasunari, Pays de neige fut publié pour la première fois en 1935.
Traduction française de M. Fujimori.
Stacks Image 132

温泉 [onsen]

Le spa à la japonaise !
Terre volcanique toujours active, le Japon compte de nombreuses sources thermales naturelles avec chacune ses particularités.
Leurs vertus curatives sont connues depuis des temps immémoriaux.
D'abord actes de purification shintô puis bouddhiques, les bains puis les onsen se développèrent sur les sources qui jalonnaient les routes des grands pélerinages.
Stacks Image 119

南天 [nanten]

Ce petit arbuste connu de tous est fréquemment planté près des portes d'entrée des habitations, une habitude qui date des années Edo (1603-1868). En effet, selon la croyance populaire, cet arbre porterait chance (probablement à cause de la couleur de ses baies) et serait censée éloigner les esprits malins ainsi que les dangers en protégeant les lieux des incendies notamment, particulièrement redoutés durant l'hiver.
Stacks Image 106

松竹梅 [shôchikubai]

L'association du pin (matsu), du bambou (take) et des fleurs de pruniers (ume) est d'origine chinoise et évoque le début de l'année. Ces trois amis de l'hiver, symboles de force, souplesse, courage et beauté sont ainsi devenus au fil du temps, synonymes de bon augure au Japon (le pin au cours de la période de Heian, le bambou de Muromachi et la fleur de prunier d'Edo).
Cette représentation figure aussi bien sur les tissus de kimono, les accessoires que sur la vaisselle et les laques.
Stacks Image 238

年越しそば [toshikoshi soba]

Le soir du 31 décembre, les Japonais mangent des soba (nouilles de sarrasin) avant de se rendre au temple ou au sanctuaire pour les festivités.
Cet en-cas marque le passage d'une année à l'autre et plus les nouilles sont fines et longues, plus la vie sera longue elle aussi !
Stacks Image 93

陰翳礼讃 [in-ei raisan]

"Souvent il m'arrive de m'arrêter devant un shôji pour contempler la surface du papier, éclairée mais sans être pour autant éblouissante".

"Éloge de l'ombre", 1933
Taniguchi Jun-ichirô
Stacks Image 80

囲炉裏 [irori]

Le irori est le foyer des maisons anciennes. Utilisé comme chauffage principal, il servait aussi à la cuisson des aliments et à faire bouillir l'eau du thé. Normalement, il y a toujours des braises et le feu n'est jamais éteint.
Devenu assez rare mêmes dans les campagnes, il évoque une certaine image d'un Japon révolu.
Stacks Image 67

雪吊り [yuki-tsuri]

Les yuki-tsuri sont ces structures coniques en corde qui protègent les arbres de la neige. Elles en portent le poids et évitent ainsi aux branches de plier et de casser. Ce savoir-faire traditionnel et (donc) onéreux ne se voit plus guère que dans les jardins de temples, les jardins traditionnels et autres parcs fameux.
Stacks Image 56

梅の花 [ume no hana]

Au Japon, le printemps est rose: pas vert bourgeon ni jaune narcisse, mais rose fleurs de pruniers et plus tard de cerisiers.
Parce qu'elles fleurissent au plus froid de l'hiver, ces éphémères ume no hana au parfum si délicat symbolisent force, courage et raffinement. Des qualités qui n'ont pas laissé insensibles les vaillants guerriers des temps lointains…
Stacks Image 43

丹前 [tanzen]

Vêtement épais en coton pour l'hiver.
Grâce à l'ouverture d'une ligne de chemin de fer vers les régions lointaines du nord du Japon en 1892, les tissus et fils de coton sont enfin disponibles dans la région du Tohoku mais restent un luxe.
L'intérieur des tanzen était rembourré de bourre de chanvre.
Stacks Image 30

家 [ie]

Le charme des maisons anciennes avec leurs cloisons et leurs portes coulissantes en bois et verre ancien translucide qui même en hiver donnent une douce lumière tamisée.
Stacks Image 17

桂離宮 [Katsura rikyû]

Rayon de soleil hivernal sur les pierres qui mènent à un pavillon de la résidence aristocratique de Katsura, située dans un environnement réputé pour la beauté de ses paysages, comme les appréciaient les nobles esthètes et amateurs de poésie.
La construction du site commence en 1620 pour le prince Toshihito (1579-1629).
À visiter absolument.